13 janvier 2012

Exposition Boris Vian à la BNF - dimanche 8 Janvier 2012



Peu reconnu de son vivant (1920-1959), Boris Vian est découvert de façon posthume, quand Jean-Jacques Prévert réédite L’Écume des jours en 1963. Prévert, fasciné par cet homme, créateur d’une langue originale et d’un univers foisonnant, en fait une légende. Jazz, théâtre, prose, poésie, traductions, chansons, peinture…
Cette exposition réunit les multiples facettes de son oeuvre afin d’en dégager l’unité et la richesse.

Les commentaires des participants :

Marie-Claire : « Boris Vian, cet inconnu du XXième siècle, à qui j’ai finis par donner un visage, savoir qu’il avait une famille à Ville d’Avray. Il a été prolipse pour écrire du théâtre, des romans, de la musique, alors qu’il était ingénieur au départ. Il a évolué auprès de personnes qu’on a vu à la télévision, dont on a entendu parlé.

Danielle : « J’ai retrouvé plein de noms connus. Toutes ces fréquentations multiples dans tous les domaines : romans, musique, théâtre, chansons dont Le Déserteur et Johnny fais moi mal que je connais. »

Andréa : « Une exposition vraiment bien construite, qui permet de découvrir ou redécouvrir cet homme que l’on connait peu finalement. Plein d’univers différents, les caves de saint germain des près, les soirées jazz, les romans noirs, les chansons engagées, la pataphysique, les critiques et les procès… »

Aucun commentaire:

    octobre 2020   INFORMATIONS PRATIQUES DU G.E.M. DES QUATRE COMMUNES Ce programme est établi chaque mois par les adhérents du G.E.M...